Mariage à Saint Raphaël

Le mariage de Blandine et Fabien a commencé sur les quais de Seine pour se terminer dans les flots de la Méditerranée, et pourtant, ils venaient de Genève !

Pour un photographe de mariage, se retrouver à Saint Raphaël dans le massif de l’Esterel est une bénédiction. La nature se charge de vous fournir les couleurs les plus belles et les contrastes les plus explosifs. Nul besoin de trucage dans ce cadre unique du sud de la France.

Au cœur des massifs qui déclinent leurs tons d’ocre qui relèvent parfois du rouge, la mer apporte sa touche bleue, scintillante et presque phosphorescente. 

Ce fut un mariage magnifique, au sein d’un îlot de verdure, avec des demoiselles d’honneur dont les tenues pastel rappelaient les tons de l’extase chromatique qui nous entourait.

La cérémonie religieuse eut lieu dans une église dont les vitraux splendides ont irradié la traversée de la nef par les mariés, sous l’œil ému des invités venus nombreux.

Après une soirée sous les lampions, impossible de ne pas finir le lendemain au bord de la mer. Il s’agissait de célébrer une dernière fois cette union dans ce paysage de rêve. 

Et, dans l’enthousiasme de la dernière séance photo, les jeunes mariés ont fait le grand saut, cette fois au sens littéral du terme, en se jetant dans la mer. Ma dernière séance photo fut donc sous-marine et grandiose. J’ai pu profiter du mouvement du drapé de la robe de la mariée et des effets de sa mousseline ondulant sous les flots pour en tirer des clichés inoubliables.

Séance couple à Paris

Mariage à Saint Raphaël

Escapade- Trash the dress

Lieu – Presqu’île LE CAP ROUX

eRobe de la mariée – Marie Laporte

Chaussures – Bobbies

 Costume du marié – Faubourg St Sulpice

Chaussures – Bexley

DJ – Monsieur Jule

Vidéaste – We are in Love

Fleurs – D’amour et de Deco

Faire-part et papeterie – Cotton Bird

no comments
Add a comment...

Your email is never published or shared. Required fields are marked *

ABOUT ME

Je suis né l’année ou Gainsbourg et Birkin ont chanté le sulfureux « Je t'aime, Moi non plus". La photographie est pour moi comme un ballon de basket pour Michael Jordan. En 2003, je chaussais déjà du 43 mais surtout j’intégrais l'école de photographie EFET. 

Plus...

MENU